Le parcours professionnel : le curriculum vitae et la lettre de motivation

Pour trouver un emploi, nous pouvons consulter plusieurs sites sur Internet ou les annonces de la presse pour y trouver des offres d’emploi qui nous intéressent, utiliser nos relations personnelles ou professionnelles ou nous adresser à un cabinet de recrutement ou à une agence d’intérim.

Une personne qui n’a pas d’emploi et qui en recherche un est un chômeur, c’est-à-dire, une personne qui est au chômage. Pour présentar sa candidature pour un poste de travail il faut généralement déposer son CV (curriculum vitae) et une lettre de motivation à l’employeur.

Curriculum vitae

Essayez de créer votre CV en ligne en français sur le site cvenligne.onisep.fr (Onisep, Office national d’information sur les enseginemens et les professions) du gouvernement français. Profitez-en pour explorer le site car vous y trouverez des informations intéressantes à propos du BTS d’Assistant de manager (bit.ly/2yOc66t) en France (équivalent au CFGS Assitència a la direcció du système éducatif catalan).

Les rubriques d’un CV sont :

  • Votre identité (informations personnelles) : prénom, nom, adresse, âge, numéro de téléphone et adresse électronique.
  • Votre offre de service : indication de votre métier ou de la proposition que vous faites.
  • Votre formation et vos diplômes: études secondaires, supérieures, etc.
  • Votre expérience professionnelle : chronologique (focalisée sur la progression de votre carrière) ou chronologique inversée (focalisée sur les derniers postes occupés)
  • Votre formation en langues : indiquez toujours le plus haut diplôme obtenu, faites référence aux certifications européennes, vos stages les plus pertinents, votre niveau de compréhension d’une langue (courant, notions, lu, écrit, parlé, etc.) Sur tous ces points, ne trichez pas !
  • Vos connaissances en informatique : précisez votre niveau de connaissances des outils et logiciels informatiques (bureautique, logiciels, etc).
  • Vos activités extraprofessionnelles ou vos centres d’intérêt (voyages, sports pratiqués, passe-temps, etc.).

Voici un exemple d’une lettre de motivation pour un stage envoyée par mail. Faites attention aux formes verbales au passé composé en italique :

Figura

Les formes verbales au passé composé présentes dans le texte sont : j’ai lu, j’ai complété, j’ai effectué, j’ai eu, j’ai appris, j’ai pu, je me suis formée, etc.

Le passé composé : quel est son équivalent en catalan ou castillan ?

Le passé composé est actuellement le seul temps employé pour exprimer une action ponctuelle et terminée, au passé. Il s’emploie pour deux temps du passé en catalan ou en castillan, ainsi la phrase : J’ai complété ma formation peut se traduire en catalan par “He completat la meva formació” ou par “Vaig completar la meva formació” et en castillan par “He completado mi formación” ” ou “Yo completé mi formación”.

Le passé composé exprime un fait passé, accompli ou une action qui s’est passée et qui est terminée.

C’est un temps composé, cela signifie que la forme conjuguée utilise l’auxiliaire avoir ou être au présent de l’indicatif et le participe passé du verbe à conjuguer.

Le passé composé avec l'auxiliaire "avoir"

On emploie le passé composé pour dire ce qu’on a fait (ou ce qu’on n’a pas fait).

Le passé composé de la majorité des verbes se forme avec l’auxiliaire avoir. L’ordre de la phrase au passé composé est le suivant :

sujet + verbe avoir au présent de l’indicatif + participe passé

Observez le tableau suivant :

Taula: Passé composé des verbes transitifs avec “avoir”
SujetAuxiliaire avoirParticipe passé
J’ ai parlé, fini, vendu
Tu as parlé, fini, vendu
Il / Elle / On a parlé, fini, vendu
Nous avons parlé, fini, vendu
Vous avez parlé, fini, vendu
Ils / Elles ont parlé, fini, vendu

Exemples :

J’ai trouvé une offre d’emploi intéressante. → Passé composé du verbe trouver.

Tu as réussi à faire un bon rapport. → Passé composé du verbe réussir.

Nous avons vendu le produit à une société américaine. → Passé composé du verbe vendre.

La formation du participe passsé

Une des difficultés du passé composé réside dans l’irrégularité de la majorité des participes passés les plus fréquents. Le participe passé a des terminaisons différentes selon les verbes :

Participe passé en -é !

N’oubliez pas l’accent aigu sur la terminaison car sinon, vous employez une forme de l’indicatif présent, ce qui rend la phrase incompréhensible.

  • Verbes du 1er groupe : infinitif en -er font le participe passé en . Exemples : aimer → aimé ; visiter → visité ; envoyer → envoyé ; quitter → quitté.
  • Verbes du 2e groupe : infinitif en -ir font le participe passé Participe en -i. Exemples : finir → fini ; réussir → réussi ; agir → agi ; avertir → averti ; choisir → choisi
  • Verbes du 3e groupe : les verbes du 3e groupe ont fondamentalement quatre terminaisons différentes à l’infinitif (-re, -dre, -ir, -oir, ) et de nombreux participes passés irréguliers qui doivent être mémorisés.

Observez le tableau suivant qui vous montre les terminaisons du participe passé des verbes du 3e groupe selon leurs terminaisons.

Taula: Les 4 principales terminaisons des participes passés des verbes du 3e groupe
en -i en -is en -it en -u
Dormir → dormi Prendre → pris Écrire → écrit Voir → vu
Sortir → sorti Apprendre → appris Dire → dit Attendre → attendu
Suivre → suivi Mettre → mis Conduire → conduit Vouloir → voulu
  • Tous les composés de prendre comme apprendre, comprendre, apprendre, surprendre,etc. font le participe passé en -is : pris, appris, compris, surpris.
  • De la même façon, les composés de mettre, comme promettre, admettre, etc. font le participe passé en -is : mis, promis, admis.
  • Les verbes dont le participe passé se termine en -u sont très nombreux.

Observez le tableau suivant :

Taula: Participes passés irréguliers du 3e groupe en -u
Connaître → connu Venir → venu Lire → lu
Entendre → entendu Courir → couru Devoir → dû
Obtenir → obtenu Pouvoir → pu Savoir → su
Perdre → perdu Vivre → vécu Pleuvoir → plu
Recevoir → reçu Prévenir → prévenu Vouloir → voulu
Répondre → répondu Falloir → fallu Plaire → plu
Tenir →tenu Vaincre → vaincu Décevoir → déçu

Il y a d’autres particularités dont il faut tenir compte :

  • Les verbes très irréguliers et d’usage très fréquent sont : être → été, avoir → eu, faire → fait, naître → , mourir → mort.
  • Certains verbes en -ir font le participe passé en -ert. Exemples : ouvrir → ouvert, découvrir → découvert, offrir → offert, souffrir → souffert.
  • Les verbes en -eindre ou en -aindre font leur participe passé en -eint ou -aint. Exemples : peindre → peint, éteindre → éteint, plaindre → plaint, craindre → craint.

Le passé composé avec l'auxiliaire "être" : la liste de 14 verbes

Se conjuguent avec l’auxiliaire être les verbes intransitifs qui expriment un déplacement ou un mouvement et tous les verbes pronominaux.

Astuce !

On peut retenir les 14 verbes plus facilement par paire d’antonymes : aller/venir, arriver/partir, etc.

Les 14 verbes qui prennent le verbe être comme auxiliaire pour la conjugaison du passé composé sont :

aller, venir (et ses composés: revenir, devenir), entrer (et son composé : rentrer), sortir, naître, mourir, arriver, partir, retourner, passer, rester, tomber, monter et descendre.

Ils sont peu nombreux et il est conseillé de les mémoriser pour bien maîtriser l’usage de ce temps verbal.

Prenons comme exemple le verbe partir et observez attentivement dans le tableau suivant la conjugaison du passé composé qui en résulte, spécialement en ce qui concerne les terminaisons du participe passé.

Taula: Passé composé : verbe “partir” avec l’auxiliaire “être”
Pronom sujet Auxiliaire “être” Participe passé
Je suis parti / partie
Tu es parti / partie
Il est parti
Elle est partie
Nous sommes partis / parties
Vous (de vovuoiement) êtes parti / partie
Vous êtes partis / parties
Ils sont partis
Elles sont parties

L'auxiliaire "être" : l'accord du participe passé avec le sujet

Quand l’auxiliaire pour former le passé composé est le verbe être, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet, c’est-à-dire, si le sujet est masculin, le participe passé sera masculin, mais il sera féminin si le sujet est féminin; et il en va de même pour le pluriel.

Observez attentivement le sujet des phrases suivantes et l’accord du participe passé :

  • Il est allé à Rome. Le sujet est il (pronom masculin singulier) → Participe passé au masculin singulier : allé.
  • Elle est allée à Rome. Le sujet est elle (pronom féminin singulier) → Participe passé au féminin singulier : allée.
  • Ils sont allés à Rome. Le sujet est ils (pronom masculin pluriel) → Participe passé masculin pluriel : allés.
  • Elles sont allées à Rome. Le sujet est elles (pronom féminin pluriel) → Participe passé masculin pluriel : allés.
  • M. Durand, est-ce que vous êtes allé à Rome ? Le sujet vous (pronom de vovuoiement) qui est masculin dans ce cas (Monsieur Durand) → Participe passé masculin singulier : allé.
  • Mme. Durand, est-ce que vous êtes allée à Rome ? Le sujet est vous (pronom de vovuoiement) qui est féminin dans ce cas (Madame Durand) → Participe passé féminin singulier : allée.
  • Philippe et Jean, est-ce que vous êtes allés à Rome ? Le sujet est vous, dans ce cas le sujet est masculin et pluriel (Philippe et Jean) → Participe passé masculin pluriel: allés.
  • Anne et Marie, est-ce que vous êtes allées à Rome ? Le sujet est vous, dans ce cas le sujet est féminin pluriel (Anne et Marie) → Participe passé féminin pluriel : allées.

Par contre quand l’auxiliare pour former le passé composé est le verbe avoir, on ne fait jamais l’accord avec le sujet.

Exemples :

Elle a perdu l’avion. / Elles ont perdu l’avion.

Elles ont parle au responsable. / Ils ont parlé au responsable.

Tu as fini le rapport. / Vous avez fini le rapport.

Les verbes à double construction

Il existe certains verbes qui peuvent prendre l’auxiliaire être ou l’auxiliaire avoir selon la construction : lorsqu’ils sont transitifs (ils ont alors un complément d’objet direct) ils prennent l’auxiliaire avoir et quand ils sont intransitifs (ils fonctionnent alors comme des verbes de déplacement ou mouvement) ils prennent l’auxiliaire être. Exemples :

Verbe sortir : Il est sorti à 8 heures / Il a sorti la voiture du garage.

Verbe rentrer : Elle est rentrée tard à la maison. / Elle a rentré la voiture dans le garage.

Verbe descendre : Je suis descendu/e à pied. J’ai descendu le sac.

Verbe monter : Marie est montée à pied. Marie a monté les valises au 3e étage.

Verbe passer : Nous sommes passés par Paris / Nous avons passé la soirée chez moi.

Verbe retourner : Elle est retournée en France. Elle a retourné la marchandise en mauvais état.

Le passé composé avec l'auxiliaire "être" : les verbes pronominaux

Tous les verbes pronominaux, c’est-à-dire, ceux qui se construisent avec un pronom réfléchi devant l’infinitif (se lever, se dépêcher, s’asseoir, se laver, se coucher, etc.) font le passé composé avec l’auxiliaire être.

Prenons comme exemple la phrase : Elle s’est formée à l’informatique. Le verbe pronominal se former est conjugué au passé composé. Observez la conjugaison qui en résulte dans le tableau suivant :

Accord sujet et participe passé

Vous observerez que le participe passé peut se terminer par -e ou par -s selon que le sujet du verbe est masculin ou féminin, singulier ou pluriel. En effet, avec l’auxiliaire être l’accord en genre et en nombre avec le sujet du verbe est obligatoire pour les verbes pronominaux aussi.

Taula: Passé composé d’un verbe pronominal : “se former”
Je me suis formé / formée
Tu t’ es formé / formée
Il s’est formé
Elle s’est formée
Nous nous sommes formés / formées
Vous vous êtes formés / formées
Ils se sont formés
Elles se sont formées

Le passé composé à la forme négative

À la forme négative, les particules ne et pas encadrent l’auxiliaire. La particule pas se place donc entre l’auxiliaire et le participe passé.

Rappel : n'+ voyelle ou h

Il faut utiliser l’apostrophe devant une voyelle : ne + consonne / n’+ voyelle.

Exemples :

Je n’ai pas pu prendre l’avion.

Elle n’est pas née en France.

Nous ne nous sommes pas levés tôt.

Révisez la négation dans l’unité 2, section 3.2.1

Les termes négatifs : rien, jamais, plus se placent aussi entre le verbe et le participe :

Exemples :

Vous n’avez rien dit.

Elles n’ont vu personne dans la salle de conférence.

Ils ne sont jamais venus chez moi.

Je ne suis plus allé chez ce client.

Il y a seulement 3 exceptions à cette règle : personne, aucun, nulle part sont placés après le participe passé.

Vous remarquez, donc, que l’ordre des éléments négatifs est le suivant :

  1. Sujet + ne/n’ + auxiliaire + pas + participe passé
  2. Sujet + ne/n’ + auxiliaire + rien, jamais, plus + participe passé
  3. Sujet + ne/n’ + auxiliaire + participe passé + personne, aucun, nulle part

Exemples :

  1. Je n’ai pas fait de visites cette semaine.
  2. Je n’ai rien fait cette semaine. / Je n’ai jamais visité cette entreprise. / Je n’ai plus parlé au responsable.
  3. Je n’ai fait aucun repas d’affaires cette semaine. / Je n’ai rencontré personne cette semaine. / Je ne suis allé nulle part cette semaine.

La communication dans l'entreprise

Dans l’entreprise, la communication écrite avec les collègues, les collaborateurs, les clients, les fournisseurs ou les partenaires externes se fait essentiellement par mail. Le mail (ou courriel ou email) est devenu le moyen le plus couramment employé pour les échanges professionnels de tous genres. La correspondance postale, c’est-à-dire, la lettre d’entreprise traditionnelle a encore sa place (la lettre de motivation, la lettre de candidature, la lettre d’offre de produit, etc.).

Dans tous le cas, le style commercial exige de la clarté, de la concision, de la courtoisie et du soin du langage. La formalité du texte (du registre formel au régistre amical) dépendra du destinataire.

Les applications (ou applis) de messagerie instantanée (comme par exemple, WhatsApp, Signal ou Telegram, entre autres) dominent la communication privée, mais elles sont aussi utilisées en milieu professionnel. Ces applis permettent de faire un appel vidéo ou une vidéoconférence (ou visioconférence) pour travailler ensemble à distance.

Au bureau comme en déplacement, ces outils collaboratifs sont accessibles depuis un poste de travail fixe ou un appareil mobile (smartphone ou tablette) et ils nous permettent de collaborer plus rapidement, plus facilement ou plus efficacement. L’échange d’informations se fait en temps réel : envoyer l’emplacement, des documents, des images, des liens, des vidéos ou des messages audio. C’est à nous de choisir le canal de communication le plus approprié à chaque situation !

Les expressions de la correspondance professionnelle

La règle la plus importante, aussi bien pour un mail que pour la lettre traditionnelle, est toujours la même : c’est le profil du destinataire ou du correspondant qui détermine le choix des formules de rédaction.

Il faut nécessairement consulter les consignes de rédaction d’un courriel dans l’unité 1, section 3.3.2.

Le mail est moins formel et plus direct que la lettre professionnelle, mais on doit respecter un certain nombre de règles de rédaction car il reste un écrit de travail.

Il faut toujours inclure une formule de politesse au début et à la fin des lettres et des mails. La formule s’adapte à la qualité du destinataire et au contexte de l’échange (plus ou moins formel).

Le tableau suivant contient une synthèse des formules d’appel et des formules finales les plus courantes dans le milieu professionnel :

Situation de communication Formules d’appel Formules finales
Relation formelle avec une personne dont vous connaissez le titre (supérieur hiérarchique, par exemple) Madame la Directrice,
Monsieur le Président,
Respectueusement.
Bien respectueusement.
Salutations respectueuses.
Relation formelle avec quelqu’un que l’on ne connaît pas (une institution, une administration, une entreprise, par exemple) Madame,
Monsieur,
Bonjour Madame,
Bonjour Monsieur,
Madame, Monsieur, [lorsque vous ne connaissez pas le sexe du destinataire]
Respectueusement.
Bien respectueusement.
Salutations respectueuses.
Relation formelle dans un cadre professionnel avec quelqu’un dont on connaît le nom Madame,
Monsieur, \Cher Monsieur,
Chère Madame,
Salutations distinguées. [pour un premier échange de mail]
Sincères salutations. [lorsque ce n’est plus votre premier échange de mail]
Cordiales salutations. [lorsque ce n’est plus votre premier échange de mail]
Relation impersonnelle Bonjour, Cordialement.
Salutations.
Relation informelle (entre collègues assez proches, par example) Bonjour Jacques,
Jacques,
Salut ! [lorsque la relation est très proche]
Cordialement.
Bien cordialement.
Amicalement.
À bientôt.
À un groupe Chers collaborateurs,
Bonjour,
Bonjour à tous,
Bonjour à tous et à toutes
Cordialement.

Relisez l’exemple de lettre de motivation dans l’unité 3, section 1 en faisant attention au style de rédaction et aux formules de salutation.

Formules pour commencer

Observez plusieurs formules qui vous seront de grande utilité pour bien comprendre ou rédiger le début du courrier commercial. On commence par se référer à quelque chose, par informer, confirmer, demander ou annoncer quelque chose :

  • Comme suite à notre conversation / à notre entretien téléphonique…
  • Suite à votre courriel du 3 mars…
  • En réponse à votre courriel du 4 juin, nous vous confirmons la commande…
  • Suite à l’envoi des produits que vous nous aviez commandés…
  • Je vous informe que… / Je vous précise que…
  • Je vous confirme que… / Comme convenu, je vous enverrai…
  • Nous vous remercions de bien vouloir nous envoyer…
  • Nous accusons réception de votre commande…
  • Veuillez trouver ci-joint un catalogue / une brochure…
  • Nous vous expédions à domicile / à vos bureaux / à votre atelier…
  • Nous regrettons de ne pouvoir vous fournir…
  • Nous constatons, avec regret, que notre facture du 3 mars est restée impayée…
  • Nous avons bien reçu votre courriel nous informant que le paiement de votre facture n’était pas effectué…

Formules de conclusion

On termine avec une formule de conclusion qui répond à la problématique posée au début de la lettre ou du courrier :

  • Je reste dans l’attente de votre réponse. / En espérant une réponse rapide de votre part…
  • J’espère que cette solution vous conviendra.
  • Je vous en remercie par avance. / Merci par avance.
  • Je regrette de ne pas pouvoir vous répondre favorablement… / En regrettant de ne pas pouvoir vous donner satisfaction…
  • Je vous prie d’excuser cet incident / ce contretemps.
  • Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Formules finales de salutation

Pour finir une lettre formelle (ou, dans certains cas, un courriel formel), les expressions suivantes sont les formules de politesse standard les plus souvent employées :

  • Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.
  • Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.
  • Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.
  • Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.
  • Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses (ou “mes sincères”) salutations.

Modèles de lettres pour l'entreprise ou la vie pratique

La fonction d’assistant comporte la lecture et la rédaction de beaucoup de courrier avec différents objets. Nous vous présentons ici plusieurs exemples de lettres :

Offre de services

Nous vous adressons, ci-joint, le catalogue des productions de notre entreprise, nous mettons à votre disposition notre vaste expérience pour vous aider à organiser votre nouvelle activité et serons heureux de vous faire profiter des conditions très avantageuses que nous offrons à nos nouveaux clients.

Envoi de documentation

J’ai bien reçu votre demande de documentation et je vous en remercie.

Vous trouverez ci-joint une brochure détaillée sur nos activités.

J’espère que ce document vous apportera toutes les informations que vous souhaitez. N’hésitez pas à me contacter pour tout renseigmement complémentaire.

Commande

Nous avons bien reçu votre commande d’article ABC et nous vous en remercions.

Après consultation de notre atelier de fabrication, nous avons le plaisir de vous informer que votre demande est enregistrée. La livraison du produit est prévue au plus tard le mercredi 3 décembre.

Confirmation de commande

Comme suite à notre entretien téléphonique, je vous confirme ma commande de l’article XXX de votre catalogue.

Puis-je vous demander d’effectuer la livraison à nos bureaux, le jeudi 18 décembre prochain.

Je vous remercie à l’avance.

Impossibilité

Nous vous remercions de votre confiance, mais il nous est malheureusement impossible de donner suite à votre commande dans le délai que vous proposez. Nous pourrions vous livrer la marchandise dans 10 jours, et en compensation, vous faire une réduction de 5% sur les prix du catalogue. Nous serions très heureux de poursuivre nos relations commerciales dans les meilleures conditions.

Invitation

Nous serions très heureux de vous accueillir à l’occasion de la prochaine inauguration de nos nouveaux locaux, qui aura lieu samedi prochain à 16 heures. Vous pourrez bien sûr y venir accompagné, si vous le souhaitez.

Recherche d’un fournisseur

Nous recherchons en Allemagne un fournisseur qui puisse nous fournir des meubles de cuisine en quantité variable dans les prochains mois.

Nous vous demandons de bien vouloir nous indiquer la qualité, les prix et les conditions de paiement et de transport du produit qu’il vous serait possible de nous fournir.

La lettre de consultation sur le transport

Nous voudrions vous consulter sur la possibilité de vous envoyer les marchandises par bateau. Si cette possibilité ne vous convient pas, veuillez nous en informer, s’il vous plaît.

Modification de conditions

Nous vous prions de bien vouloir comprendre notre impossibilité de vous fournir la marchandise à la date accordée. En effet, en raison d’une grève des transports, nous ne disposons pas de stock suffisant pour le moment.

Réclamation sur le produit

Nous avons reçu la marchandise mais nous nous sommes rendu compte en déballant les caisses qu’il y avait 10 caisses brisées et que les produits étaient endommagés. Nous vous demandons de nous proposer une solution au plus vite, car nos clients attendent leurs commandes.

Réclamation sur la facture

Nous venons de recevoir votre facture et avons constaté que les quantités n’étaient pas conformes à celles que vous nous avez livrées hier matin. C’est pourquoi nous vous prions de bien vouloir rectifier ces quantités afin que nous puissions effectuer le règlement dans le délai convenu.

Remerciements

Nous vous sommes très reconnaissants de l’effort que vous avez fait pour résoudre cette situation aussi rapidement et vous en remercions beaucoup.

Excuses

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser. Notre entreprise vit actuellement une situation hors du commun due à une restructuration du personnel et nous en appelons à votre compréhension, en vous assurant que nous saurons trouver une solution pour résoudre cette situation dans le délai le plus bref possible.

Les pronoms relatifs simples : qui, que, où, dont

Vous allez commencer à dépasser la phrase simple (composée d’un sujet + un verbe + un complément) et à manier des éléments plus complexes comme la subordination relative, car vous êtes maintenant capables de nuancer davantage ce que vous dites ou ce que vous écrivez.

La proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif. Comme tout pronom, il remplace un groupe nominal; ce qui permet, à partir de deux phrases simples, de former une seule phrase, composée d’une proposition principale suivie d’une subordonnée relative, pour éviter la répétition. Le pronom relatif dépend de la fonction qu’il remplit dans la subordonnée relative.

Les pronoms relatifs : que, (qu') et qui

Les pronoms qui et que (qu’+ voyelle ou h) sont des pronoms relatifs. Ils introduisent des informations supplémentaires sur l’objet ou la personne placés devant eux. Ils permettent de relier plusieurs phrases en évitant de répéter un nom déjà mentionné.

Les pronoms relatifs introduisent une proposition relative concernant l’objet ou la personne à décrire ; cette proposition est introduite par qui quand elle a la valeur de sujet et par que lorsqu’elle fonctionne comme un complément d’objet direct (COD).

«Que» pronom relatif ou « que » conjonction ?

Voici des exemples pour ne pas confondre :

  • Pronom relatif : Le rapport que je rédige est très complexe.
  • Conjonction : Je pense que ce rapport est trop complexe.

«Qui» sans apostrophe

Le i du pronom qui ne s’élide pas, c’est-à-dire, qui ne prend jamais d’apostrophe devant voyelle ou h.

Pour mieux comprendre, lisez attentivement l’analyse suivante :

Analyse à propos des pronoms relatifs "que" et "qui"

Pronom relatif que

Prenons la phrase suivante : Je suis très intéressée par le stage que vous proposez. Nous séparons les deux propositions qui la composent :

  • Proposition principale → Je suis très intéressée par le stage.
  • Proposition subordonnée → Vous proposez un stage.

Le mot stage est le complément d’objet direct (COD) dans la proposition subordonnée qui a le pronom vous comme sujet. Le pronom relatif que remplace le COD stage et on évite la répétition de ce mot.

  • On fait l’élision avec quequ’ devant un mot qui commence par une voyelle ou un h, c’est-à-dire, la voyelle finale -e est remplacée par une apostrophe (') :

Exemples :

Je pense être la personne qu’ il vous faut. / La personne qui attend est le candidat pour l’offre de stage.

La femme qu’Anne salue est la présidente de la société ./ La femme qui arrive est la présidente de la société.

Pronom relatif qui

Prenons la phrase suivante : J’ai eu la chance de rencontrer des professionnels qui m’ont confié des tâches intéressantes. Nous séparons les deux propositions qui la composent :

  • Proposition principale→ J’ai eu la chance de rencontrer des professionnels intéressants.
  • Proposition subordonnée→ Ces professionnels m’ont confié des tâches.

Le groupe de mots les professionnels est le sujet de la proposition subordonnée. Le pronom relatif qui remplace professionnels et devient le sujet en évitant la répétition de ce mot.

Résumé :

  • Pronom relatif qui (sujet): Elle va voir le film qui t’a plu.
  • Pronom relatif que (C.O.D): Elle va voir le film que tu lui as conseillé.
  • Conjonction que : Elle constate que c’est un bon film.

Les pronoms relatifs : où et dont

Le pronom relatif est le pronom complément de lieu ou de temps du verbe de la subordonnée relative.

  • Complément de lieu :

Ou et où

Ne confondez pas ou et :

  • Qu’est-ce que tu prends ? Du café ou du the ?
  • Je ne sais pas où sont mes clés.

Exemple :

Paris est une ville. Mireia a fait un stage de formation à Paris→ Paris est la ville Mireia a fait un stage de formation.

Le pronom relatif remplace à Paris qui devient le complément de lieu de la subordonnée.

  • Complément de temps :

Exemple :

Il pleuvait le jour elle est arrivée.

Le pronom relatif où remplace le jour qui devient le complément de temps de la subordonnée.

Résumé:

  • Complément de lieu : Elle aime les pays l’administration est agile.
  • Complément de temps : Ils vivent à l’époque tout semble possible.

Le pronom relatif dont remplace un nom ou un pronom introduits par la préposition de.

Exemples :

C’est une offre intéressante. Je veux te parler de cette offre→ C’est une offre dont je veux te parler.

C’est une promotion magnifique. J’ai oublié le nom de la promotion.→ C’est une promotion magnifique dont j’ai oublié le nom.

Les connecteurs temporels (2)

Quand on parle de son enfance, de ses études, des emplois qu’on a eus précédemment, de son parcours professionnel ou académique, d’un fait passé en général, on est amené à le dater ou le situer dans le temps. Pour cela, voici les adverbes ou les locutions les plus usuelles :

Il faut nécessairement consulter l’unité 2, section 3.2. Les connecteurs temporels et logiques

Les adverbes d’abord, ensuite, puis, après, enfin, finalement servent à indiquer l’ordre chronologique du déroulement des actions.

Exemples :

D’abord elle a réservé son billet, ensuite elle a fait ses bagages, puis elle est allée à l’aéroport, finalement elle a embarqué pour l’île de ses rêves.

D’abord il a rédigé son CV, ensuite il a consulté les offres d’emploi, après il a écrit sa lettre de motivation, enfin il a tout envoyé à l’entreprise qui recrute.

La préposition depuis ou les locutions équivalentes il y a et ça fait … que expriment la durée en prenant comme référence le moment où l’on parle. Le temps du verbe peut être le présent ou le passé mais en aucun cas le futur.

Exemples :

Nathalie habite à Toulouse depuis cinq ans.

Elle a commencé à travailler chez Axa il y a trois ans en tant qu’attachée commerciale. Elle est la responsable du service de vente depuis un an.

Depuis indique le point de départ d’un fait qui dure encore au moment où l’on parle. Il indique aussi la quantité de temps écoulé, ce qui peut être très précis ou très vague.

Exemples :

Depuis huit heures et quart ce matin…

Depuis le début de la matinée…

Depuis la semaine dernière…

Depuis le mois de janvier…

Les locutions il y a … que et ça fait … que expriment la durée du temps qui sépare un fait du moment où l’on parle, mais se construisent différemment de depuis.

Exemples :

Il y a quinze jours que Mireia est à Paris, depuis le 3 avril. Il y a quinze jours qu’elle est arrivée à Paris.

Ça fait 60 ans que les femmes peuvent voter en France, depuis 1945.

Ça fait trois heures qu’il a rédigé son rapport = il y a trois heures qu’il a rédigé son rapport. Son rapport est terminé depuis trois heures.

La préposition dans indique la quantité de temps qui sépare le moment où l’on parle d’un fait futur.

Exemples :

Mme Nast est occupée, rappelez dans dix minutes. / Il va rentrer dans une heure. / Le stage de Mireia va commencer dans quinze jours.

Les prépositions en et pendant expriment une durée sans référence au moment où on parle, le temps du verbe peut être aussi bien présent, passé que futur.

Exemples :

Elle a appris le français en deux ans.

Ils ont négocié pendant quatre heures.

Nous ferons le trajet en trente minutes.

Nous nous téléphonons pendant le week-end.

L’indicateur temporel à partir de indique un point de départ et la préposition jusqu’à indique un point d’arrivée. De… à… indique le point de départ et le point d’arrivée.

Exemples :

À partir de demain, je ne fume plus.

Hier, j’ai travaillé jusqu’à minuit.

Le magasin ouvre de 10 à 19 heures, du lundi au samedi.

Anar a la pàgina anterior:
Références
Anar a la pàgina següent:
Activités