Les objets et l'espace de travail

Les outils et le matériel du bureau sont importants pour assurer le confort au travail. L’équipement de base : une table, une chaise, une lampe et des étagères, c’est le minimum pour un coin travail rationnel !

Fabrice Giraud, secrétaire de direction chez Landis, une agence de publicité de Lyon, décrit son bureau. Lisez attentivement le texte ci-dessous :

Description d'un espace de travail

« Voilà mon bureau. Il y a une grande table de travail avec mon ordinateur (l’écran, le clavier et la souris) et une lampe à côté. J’ai un fauteuil réglable, assez confortable. Sur mon bureau il y a toujours des documents papier, mes lunettes, mon téléphone portable, mon agenda, une clé USB, une calculette, plusieurs stylos et un pot à crayon. Mon bureau est bien éclairé, à gauche il y a une grande fenêtre avec des stores. À droite, il y a des étagères et une armoire pour ranger des classeurs et des livres. Il y a une table ronde de réunion et des sièges d’attente pour les visiteurs. Près de ma table, il y a aussi les postes de travail d’autres collègues. C’est un bureau agréable, les murs sont peints en blanc et il y a des plantes. »

Bureau est un nom polysémique qui désigne plusieurs choses :

  • La table, c’est-à-dire, un meuble à tiroirs sur lequel on écrit.
  • La pièce où cette table est installée (à la maison comme au travail).
  • Le lieu de travail des employés, des fonctionnaires, etc.

Le vocabulaire élémentaire des ustensiles et de l’espace de travail est composé de mots à usage très fréquent. Consultez le tableau suivant :

Taula: Lexique des objets et du matériel de bureau
Mobilier Objets Actions
le bureau / la table un agenda consulter
la chaise / le fauteuil un cahier noter
l’étagère un catalogue lire
l’armoire un document rédiger
le tiroir un classeur ranger
la lampe un stylo écrire
l’ordinateur un téléphone appeler / téléphoner
l’écran, le clavier, la souris, l’imprimante une calculette taper

Dire ce que l'on a et ce que l'on n'a pas : la phrase négative (2)

Pour dire ce que l’on possède ou l’on ne possède pas, on utilise le verbe avoir. Lisez le dialogue suivant et faites attention aux articles et aux phrases négatives :

Consultez le présent de l’indicatif du verbe avoir dans la section 1, rubrique «La présentation et la prise de contact».

Dialogue

– Bonjour, Fabrice. Est-ce que tu as le catalogue de Brico-Dépôt ?

– Oui, bien sûr. Il est sur mon bureau. Le voilà.

– Merci. As-tu une calculette ?

– Non, désolé. Je n’ai pas de calculette.

– Excuse-moi, encore. Tu n’as pas de stylo rouge ?

– Mais si… j’ai un stylo rouge. Il est dans mon pot à crayon.

Dans la phrase négative, l’article indéfini (un, une, des) est remplacé par la forme de/d’.

Exemples :

Est-ce que tu as un journal ? Non, je n’ai pas de journal.

Est-ce que tu ranges des archives ? Non, je ne range pas d’archives.

Pour demander ce que l’on a, on peut formuler la phrase interrogative de trois façons :

  • Formule est-ce que / qu’ + pronom sujet + verbe : - Est-ce que vous avez…?
  • Inversion du sujet verbe + sujet : – Avez-vous…?
  • Intonation ascendante : – Vous avez…?

Nous pouvons aussi poser la question à la forme négative, c’est ce qu’on appelle une interro-négation.

Dans ce cas, on répond si au lieu de oui quand la réponse est affirmative.

Exemples :

Est-ce que vous n’avez pas d’ordinateur ? Si , j’ai un nouvel ordinateur portable.

Marc n’est pas français ? Mais si ! Il est français, de Montpellier.

Les adjectifs possessifs (1)

L’adjectif possessif précède le nom et indique la possession ou la propriété.

L’adjectif possessif change de forme en fonction de l’objet possédé (avec lequel il s’accorde en genre et en nombre) et en fonction du possesseur (dont il indique la personne et le nombre).

Taula: Les adjectifs possessifs (1)
Objet singulier
Masculin

Féminin
Objet pluriel
Masculin/Féminin
mon ma, (mon+voyelle ou h muet) mes
ton ta, (ton+voyelle ou h muet) tes
son sa, (son+voyelle ou h muet) ses

Exemples :

C’est mon / ton / son bureau.

C’est ma / ta / sa collaboratrice.

Ce sont mes / tes / ses collaborateurs / collaboratrices.

Devant une voyelle ou un h muet, les formes du féminin ma, ta, sa deviennent mon, ton, son.

Exemples :

étagère (nom féminin) → Le catalogue est sur mon étagère.

imprimante (nom féminin) → Ton imprimante ne marche pas.

adresse (nom féminin) → Je ne connais pas son adresse.

Il y a d’autres façons d’exprimer la possession :

C’est le / la + x +… de / article contracté : du, de l’, de la, des + nom

Ce sont les + x +… de / article contracté : du, de l’, de la, des + nom

Exemples :

C’est le portefeuille de l’assistant. → C’est son portefeuille.

C’est le bureau du directeur. → C’est son bureau.

C’est l‘adresse de la cliente. → C’est son adresse.

Ce sont les documents de l’agent commercial. → Ce sont ses documents.

Il/elle est à… + pronom tonique (moi, toi, lui, elle)

C’est à / ce sont à / (article contracté: au, à la , à l’, aux) + nom

Consultez la rubrique “Les pronoms toniques” dans la section 1.

Exemples :

À qui est le dictionnaire ? Il est à moi / à toi / à lui / à elle .

Les documents sont à qui ? Ils sont à Paul. / Ils sont au téléphoniste.

La phrase interrogative : Quel / Quelle / Quels / Quelles

Quel/quelle est un déterminant qui s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il accompagne. Consultez le tableau suivant :

Taula: Déterminant interrogatif exclamatif quel/quelle
Masculin singulier Féminin singulier Masculin pluriel Masculin pluriel
quel quelle quels quelles

Pratiquez la prononciation de “quel, -e, -s, -es” dans la section Annexes.

Dans une phrase interrogative quel/quelle est généralement suivi d’un nom ou du verbe être.

Lisez l’information ci-dessous :

Figura
edf.jpg

Lisez les questions et les réponses suivantes. Faites attention à l’usage des déterminants interrogatifs suvis du verbe être et des déterminants possessifs présents dans le dialogue :

Léa Morel : ses données professionnelles et personnelles

– Parlez-moi de Mme.Morel. Quelle est sa fonction chez EDF ?

– C’est la Directrice du Marketing.

– Quelle profession ! C’est un métier complexe.

– Oui, mais Léa adore son travail.

– Quelle est la mission d’EDF ?

– Sa mission est de produire et de fournir de l’électricité. C’est le premier producteur et fournisseur d’électricité en France et dans le monde.

– Quel est le slogan de la société EDF ?

– Son slogan est ” changer l’énergie ensemble ”.

– Quel âge a Mme. Morel ?

– Elle a 39 ans.

– Quelle est son adresse ?

– Son adresse professionnelle est 31, rue des Corolles à Paris.

– Quelles langues parle-t-elle?

– Elle parle le japonais, l’anglais et l’espagnol.

– Quels sont ses centres d’intérêt ?

– Ce sont la photographie, le sport à risque et les festivals de musique.

Les formes quel/quelle peuvent être aussi utilisées dans une phrase exclamative.

Exemples :

C’est ton bureau → Quel beau bureau !

C’est ta maison → Quelle maison magnifique !

Cet après-midi, il fait beau. → Quel bel après-midi !

Prononciation : l'association de voyelles

Chacune des lettres de l’alphabet participe, seule ou associée avec d’autres lettres, à la production d’un son.

Pratiquez la prononciation des groupes de voyelles dans la section Annexes.

Voici les associations de deux ou trois voyelles qui correspondent à un seul son en français :

Taula: Associations de voyelles
Graphie Son Exemples
ai correpond à [ε] chaise, maison, secrétaire, j’ai, mais, crayon, etc.
au correspond à [o] au, restaurant, gauche, aussi, pause, etc.
eau correspond à [o] tableau, bureau, eau, beau, beaucoup, etc.
ou correspond à [u] toujours, pour, vous, souris, séjour, beaucoup, etc.
oi correspond à [wa] avoir, droite, emploi, employé, etc.
eu, oeu correspond à [œ] et [ø] deux, peu, ordinateur, directeur, coeur, etc.

Situer les objets dans l'espace : les prépositions de lieu

Pour dire où se trouve quelque chose ou quelqu’un, pour décrire un espace ou repérer des objets, pour s’orienter dans un bâtiment ou dans une pièce, il faut connaître les prépositions de lieu essentielles.

Lisez le dialogue, repérez les prépositions de lieu et consultez, ensuite, le tableau :

Dialogue

– Je cherche le catalogue général des magasins Mobibel.

– Il y a des catalogues sur l’étagère.

– Quelle étagère ?

– Là, à côté du bureau de Jacques.

– Oui, mais je ne le trouve pas.

– Regarde, il est dans le classeur noir, à gauche.

– Ah ! Oui, je le vois. Merci !

Pratiquez la prononciation des prépositions de lieu dans la section Annexes.

Taula: Les prépositions de lieu
sur devant
sous derrière
dans à droite (de)
entre à gauche (de)
à côté de au-dessus (de)/au-dessous (de)

Ne confondez pas les prépositions sur/sous et au-dessus (de)/au-dessous (de), la prononciation de ces pairs de mots se ressemble énormément mais la signification est opposée.

En ce qui concerne le sens, en général, on utilise sur quand les objets sont en contact (exemple : un objet est posé sur la table). Si ces objets ne sont pas en contact alors on utilise au-dessus (le tableau est au-dessus de la table → à une certaine distance).

L'expression impersonnelle : il y a

Le pronom il est utilisé en français quand une action n’a pas de sujet réel, c’est-à-dire, quand il n’y a pas de sujet animé chargé de l’action, c’est le il impersonnel

Exemples :

Il y a cinq personnes dans la salle de réunion.

Il est 5 heures.

La structure impersonnelle il y a + nom signale la présence ou l’existence de quelque chose dans un lieu. Cette expression est toujours au singulier.

Consultez le tableau suivant :

Taula: L’expression impersonnelle il y a
Affirmation Négation Interrogation
Il y a + Il n’y a pas de + Est-ce qu’il y a …? / Y a-t-il ?
article + nom nom Qu’est-ce qu’ + il y a ?

Regardez l’image et lisez attentivement les exemples suivants :

Sur le bureau

– Qu’est-ce qu’il y a sur le bureau ?

Il y a un ordinateur portable.

À droite, il y a une lampe et une tasse.

Il n’y a pas de documents.

Il n’y a pas de fauteuil.

La phrase interrogative : que / où / comment

Les mots interrogatifs que, et comment peuvent être utilisés pour poser des questions.

Révisez l’interrogation dans section 1, rubrique « La présentation et la prise de contact ».

Trois manières de poser une question sont possibles :

  • Inversion du sujet (niveau soutenu) :

Exemples : Que fais-tu ?

Où travaillez-vous ?

Comment vas-tu au travail ?

  • Que / Où / Comment suivis de la formule est-ce que (niveau standard et très fréquent à l’oral).

Exemples :

Qu’est-ce que tu fais ?

Où est-ce que tu vas ?

Comment est-ce que tu vas au travail ?

  • L’adverbe interrogatif est placé à la fin de la phrase interrogative (niveau informel ou familier).

Exemples :

Tu fais quoi ?

Vous travaillez où ?

Ton bureau est comment ?

La description d'un produit ou d'un objet : l'adjectif qualificatif

Les entreprises dessinent, fabriquent, distribuent ou vendent des produits. Les clients et les consommateurs choisissent ou achètent ces produits pour satisfaire leurs besoins et en fonction de leurs goûts.

Lisez cet extrait du catalogue d’une entreprise de mobilier de bureau :

Gdb-Design

Découvrez notre sélection de sièges répondant à toutes les fonctions de l’entreprise. Sièges et chaises de bureau équipés de mécanismes de plus en plus sophistiqués et réalisés dans une excellente qualité de finition. Plusieurs gammes de fauteuils réglables, ergonomiques et confortables, à la ligne sobre et légère. Disponibles en cuir noir et marron ou en tissu noir, rouge et gris.

Pour décrire un objet ou un produit, on parle de sa forme, de sa couleur et de sa matière. Consultez le tableau suivant :

Taula: La description des objets
La forme La couleur La matière
petit,-e ≠ grand,-e blanc,-che en bois
court,-e ≠ long,-gue noir,-e en plastique
fin,-e ≠ épais,-se jaune en métal
léger,-ere ≠ lourd, -e rouge en cuir
vide ≠ plein,-e bleu,-e en verre
beau, belle ≠ laid,-e vert,-e en laine
joli,-e en coton
chouette ≠ moche (familier) en soie
ancien,-enne ≠ moderne marron en papier / en carton
rond,-e ≠ carré,-e (familier) gris,-e en argent / en or

En général, l’adjectif se place après le nom.

Exemples :

Un fauteuil moderne

Une table ronde.

ATAQ : astuce utile !

Une astuce pour se rappeler les adjectifs qui sont placés devant le nom, c’est l’ATAQ :

Apparence : beau, joli.

Taille : petit, grand.

Âge : jeune, nouveau.

Qualité : bon, meilleur.

Mais il y a certains adjectifs très courants qui sont généralement placés devant le nom, surtout ceux qui sont très courts. C’est le cas de : beau, bon, grand, joli, long, mauvais, grand, petit, jeune, vieux, nouveau.

Exemples :

Tu as une belle voiture.

C’est notre nouvel assistant.

Je travaille dans un petite entreprise.

Nous présentons les nouveaux produits.

Les adjectifs s’accordent en genre (masculin, féminin) et en nombre (singulier, pluriel) avec les substantifs qu’ils accompagnent.

Règle générale : au féminin singulier, tous les adjectifs s’écrivent avec -e final.

Exemples :

Une serviette rouge.

Une lampe grise.

Une bonne directrice.

Les adjectifs qui se terminent au masculin par -e restent invariables, c’est à dire, ils gardent la même forme au masculin et au féminin.

Exemples : Un bureau agréable / une personne agréable.

D’autres prennent un -e et redoublent la consonne finale du masculin.

Exemples : bon → bonne / pareil → pareille / mensuel → mensuelle.

Certains adjectifs changent d’orthographe à la forme féminine.

Exemples :

-f → -ve : sportif → sportive.

-eux → -euse : dangereux → dangereuse.

-et → -ète : complet → complète.

- er → -ère : léger → légère.

Finalement, il y a des cas particuliers comme : beau - belle, blanc - blanche.

Les adjectifs beau, nouveau, vieux + voyelle changent leur terminaison et deviennent bel, nouvel, vieil devant un nom masculin commençant par une voyelle ou un h muet.

Exemples : Un bel appartement, un nouvel ordinateur, un vieil immeuble.

Découvrir l'entreprise : le bâtiment

Deux grands types d’entreprises classiques existent dans tous les pays : privées et publiques. Les entreprises peuvent également être classées d’après plusieurs critères.

  • En fonction de leur taille, de leur chiffre d’affaires et de leur nombre d’employés. Il y a de petites et moyennes entreprises, des entreprises familiales, de grandes entreprises, des groupes d’entreprises ou des entreprises d’envergure internationale.
  • Une start-up, par contre, se différencie d’une entreprise classique : c’est une jeune entreprise, souvent technologique et temporaire qui vise à rentrer aussi dans le marché international. Les start-up prétendent transformer une idée en entreprise, trouver une nouvelle manière de rendre un service et de créer de la valeur.
  • Les secteurs d’activité des entreprises sont variés : activité financière, immobilière, pharmaceutique, hôtellerie, assurances, commerce et services, tourisme, transport, bâtiment et construction, énergie, etc.

Une entreprise ou une société peut occuper simplement un bureau ou bien un bâtiment à un ou à plusieurs étages. Elle peut être installée dans une ou plusieurs villes, avoir un siège ou plusieurs sites dans des villes différentes. Une start-up peut occuper un simple petit bureau ou un espace de coworking. De nos jours, l’espace numérique, c’est-à-dire, un site Web fonctionnel et captivant est essentiel. Le site Web de l’entreprise doit permettre aux utilisateurs de naviguer rapidement vers le contenu ou les services qui les intéressent.

Voici les espaces d’une entreprise quelconque :

Taula: Espaces d’une enterprise
Espaces communs Espaces de travail (les bureaux)
le parking la direction
le hall le service d’administration
l’accueil le service commercial
la salle d’attente le service financier
l’ascenseur le service des achats
l’escalier le service d’exportation
les toilettes la salle de réunions
la cafétéria la salle de conférence
la machine à café les bureaux individuels
la salle de détente / de pause

Où est-ce que vous allez ? Le verbe "aller" et l'article contracté

Les prépositions à ou de en contact avec l’aricle défini (le, les) forment l’article contracté. Consultez les tableaux suivants :

Taula: Article contracté : à + article défini
SingulierPluriel
Masculinà + leau aux
Fémininà + laà la aux
Masc. et fém.à l’+voyelle ou h muet
Taula: Article contracté : de + article défini
SingulierPluriel
Masculinde + ledu des
Fémininde + lade la des
Masc. et fém.de l’+voyelle ou h muet

Pratiquez la prononciation du verbe aller au présent dans la section Annexes.

Le verbe aller est un verbe d’usage très fréquent. Comme les verbes avoir et être, il est irrégulier. Consultez le tableau suivant :

Taula: Présent de l’indicatif : verbe aller
je vais nous allons
tu vas vous allez
Il / elle va Ils / elles vont

Exemples :

Où est-ce que tu vas ? – Je vais au travail.

Où est-ce que vous allez ? – Nous allons à la réception.

Où vont les clients ? – Ils vont à l’accueil.

Où est-ce que vous allez, madame ? – Je vais aux toilettes.

Les adjectifs numéraux ordinaux

L’adjectif numéral ordinal exprime l’ordre d’une série ou un classement. Il s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il précède. Consultez le tableau suivant :

Taula: Les numéraux ordinaux
OrdinauxAbréviation
premier,-ère,-ers,-ères1er 1re
deuxième,-s second,-e,-s,-es2e, 2nd
troisième3e
quatrième4e
cinquième5e
sixième6e
septième7e
huitième8e
neuvième9e
dixième10e

Les numéraux ordinaux ont la forme suivante : premier (pour un), second ou deuxième (pour deux) ; après deux, l’ordinal se construit à partir du cardinal auquel on ajoute le suffixe « -ième » : troisième (pour trois), quatrième (pour quatre), etc.

Exemples :

Le premier étage.

La Seconde Guerre mondiale; le deuxième jour du mois.

Le numéral cardinal un donne l’ordinal premier mais il prend la forme unième chaque fois qu’il est en composition.

Exemple :

21e : vingt et unième.

Comment est votre bureau ?

Le mobilier et l’esthétique d’une pièce donnent une idée du caractère et du genre de vie de la personne qui habite cette pièce : jeune, classique, sobre, moderne, traditionnelle, etc. Il y a aussi plusieurs possibilités d’organisation de l’espace du lieu de travail mais la réglementation sur l’aménagement des locaux est stricte. Les entreprises doivent, en effet, respecter une multitude de normes en matière d’hygiène et de sécurité.

L’employé d’une entreprise pharmaceutique nous parle de son espace de travail. Lisez le texte :

« Bonjour, je m’appelle David Ménard. Je suis assistant à Paris, au siège de Sanofi Aventis, une grande société pharmaceutique. Mon environnement de travail est agréable, c’est un espace bien aménagé. Nous sommes dix personnes dans le service commercial et nous travaillons dans un grand espace ouvert. Nos postes de travail sont séparés par des cloisons basses. Cela favorise la communication mais c’est bruyant ! L’éclairage est naturel, nous avons de grandes fenêtres et la salle est bien aérée. Il y a aussi des plantes qui égayent l’étage. Nous avons deux salles de réunion vitrées pour travailler en équipe. Mais il y a un gros inconvénientn: nous n’avons pas d’espace de détente où aller quand nous sommes stressés. Nous n’avons qu’une machine à café dans un couloir pour faire une petite pause !»

Voici des adjectifs pour décrire votre espace de travail :

Taula: Lexique de la description d’une pièce
grand,-ebien rangé,-e
spacieux,-euseen désordre
petit, -ebien éclairé,-e / lumineux,-euse
confortablemal éclairé,-e / sombre
incommodebien aéré,-e
fonctionnelclimatisé,-e
modernetriste
ancien,-negai,-e
sobrechaleureux,-euse

Comment est votre maison ?

Plusieurs types de logement sont possibles : un appartement, une maison, une villa, un studio, une maison jumelée, etc. Un logement est divisé en pièces.

Lisez le texte et repérez les noms des parties de la maison. David Ménard nous parle de son appartement :

Description d'un appartement

« Je suis très content parce que je viens d’emménager ! Mon nouvel appartement se trouve dans un ancien immeuble près du centre ville. J’adore le quartier, il est très vivant. L’appartement n’est pas grand, mais il est assez sympa et très confortable. J’habite au cinquième étage. Il y a une petite cuisine et une salle de bains. J’ai deux pièces : ma chambre et un petit cabinet de travail. Le séjour est grand et ensoleillé. Il y a aussi un petit balcon sur la rue, la vue est très agréable ! Au rez-de-chaussée, il y un café que j’aime beaucoup. La semaine prochaine j’invite des collègues chez moi, j’organise une soirée. »

Consultez le nom des parties de la maison dans le tableau suivant :

Taula: Parties de la maison
Les étagesLes piècesL’extérieurAutres éléments
le rez-de-chausséel’entréele garagela porte
l’étage (1er, 2e étage,…)la cuisinela terrassela fenêtre
le grenierla séjour / la salle à mangerle balconle mur
la cavela chambrele jardinle couloir
la salle de bainsla façadel’escalier, l’ascenseur

La préposition chez désigne «la maison de…». Pour parler de sa maison, on peut utiliser deux formules: chez moi / à la maison.

Exemples :

Je rentre chez moi.

J’ai un ordinateur portable à la maison.

La préposition chez est suivie d’un pronom tonique, du nom d’une personne ou du nom d’un lieu ou établissement professionnel.

Exemples :

Chez moi, chez toi, chez lui, chez nous, etc.

Chez Dior, chez Citroën, chez Marie, etc.

Chez la cliente, chez le dentiste, etc.

Anar a la pàgina anterior:
Annexes
Anar a la pàgina següent:
Activités